Un Diagnostique électrique ?

Comment se déroule un diagnostic électrique ?

A la base, il se doit d’être effectué par un diagnostiqueur certifié, ayant un agrément valable 5 ans. Cette personne effectue donc un examen visuel ainsi que différentes types de mesures. Ces points de contrôle doivent respecter la norme XP C16-600, qui est lea référence de normalisation.

Le Diagnostique concerne principalement les installations en aval de l’appareil général de commande et de protection, correspondant au disjoncteur  jusqu’aux bornes d’alimentation des équipements fixes et jusqu’aux socles des prises de courant. Il n’est fait que sur les constituants visibles et accessibles de l’installation, et concerne :

-Toutes les parties privatives des locaux à usages d’habitation (cuisine, chambres, salon, salle de bain…)

-Les dépendances des locaux à usage d’habitation (terrasse, garage, piscine…)

Il ne concerne pas les parties communes des immeubles collectifs.

En Conclusion :

  1. La présence d’un tableau de protection (AGCP) facilement accessible
  2. La présence d’au moins un dispositif différentiel de sensibilité approprié aux conditions de mise à la terre
  3. La présence d’un dispositif de protection contre les surintensités sur chaque circuit
  4. La présence d’une liaison équipotentielle et d’une installation électrique adaptées aux conditions particulières des locaux contenant une baignoire ou une douche
  5. L’absence de matériels électriques vétustes, inadaptés à l’usage ou présentant des risques de contact avec des éléments sous tension
  6. L’absence de conducteurs non protégés mécaniquement
Ce contenu a été publié dans économie d'énergie, électricité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *